Régulation du sanglier : prolongation possible de la période de chasse

Le CNCFS (Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage) s’est enfin prononcé favorablement à la prolongation de la période de chasse du sanglier jusqu’au 31 mars. Demande syndicale que nous avions adressée en février dernier au Ministre de l’agriculture et au Ministre de la transition écologique dans un courrier commun FDSEA-JA Dordogne cosigné avec la Chambre d’Agriculture et la Fédération des Chasseurs de Dordogne.
En effet, malgré les efforts importants des chasseurs de Dordogne pour réguler le sanglier, avec 1725 sangliers supplémentaires tués au cours de la dernière campagne par rapport à la précédente, force est de constater une augmentation continue des populations de sangliers, des dégâts causés à l’activité agricole et du risque sanitaire de tuberculose bovine dans notre département. Face à cette situation alarmante, il est urgent de mettre en œuvre tous les moyens pour réduire ces populations.
L’un des facteurs essentiels permettant d’optimiser la régulation du sanglier est la durée de la période de chasse. À ce jour, le sanglier peut être chassé à l’affût, à l’approche ou en battue, avec ou sans chiens, du 1er juin jusqu’au dernier jour de février. Un projet de décret prévoit de modifier ces critères en remplaçant « le dernier jour de février » par « le 31 mars ».
La FDSEA et les JA Dordogne approuvent cette évolution nécessaire mais elle est encore insuffisante. Il est indispensable d’aller plus loin, en autorisant la pratique du tir à l’approche et à l’affut à partir du 1er avril. La gestion du sanglier doit évoluer drastiquement, il en va de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique qui est réellement menacé !

Luc PLASSARD, Responsable Chasse FDSEA Dordogne
Simon TARRADE, Responsable Chasse JA Dordogne

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 1 =