Dégâts de gibier : une situation insoutenable

L’explosion des dégâts de gibier, et les populations de sangliers atteignent des niveaux insupportables pour l’agriculture. Le 24 juillet dernier, le Comité National de la Chasse et de la Faune Sauvage s’est prononcé favorablement à la prolongation de la période de chasse du sanglier jusqu’au 31 mars (au lieu du 28 février), sur une initiative de Dordogne adressée dans un courrier commun FDSEA-JA Dordogne cosigné avec la Chambre d’Agriculture et la Fédération des Chasseurs de Dordogne. C’est une bonne mesure mais elle est encore loin d’être suffisante !
L’urgence de la situation – à la fois pour les dégâts sur cultures, la sécurité routière, les risques sanitaires de peste porcine africaine et de tuberculose bovine – ne permet plus d’avancer au compte-gouttes ! N’oublions pas que les chasseurs exercent leur activité de loisir là où les agriculteurs réalisent une activité économique : les deux activités ne sont pas comparables !
Face à l’ampleur des préjudices causés et à la colère du terrain, la concertation est plus que jamais indispensable pour avancer dans le même sens et dans le respect mutuel de l’agriculture et de la chasse. Le gouvernement a lancé le 6 septembre un comité de lutte contre les dégâts causés par du gibier et notamment des sangliers. Ce comité rassemblera les présidents de la FNSEA, de l’APCA (chambres d’agriculture), de la Fédération nationale des chasseurs, de la fédération des forestiers privés et du CNPF (Centre national de la propriété forestière), de la propriété privée rurale, de l’ONF (Office national de forêts), des communes forestières (FNCOFOR) et de l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) ainsi que les administrations nationales concernées.
Dans notre département, nous reconnaissons un dialogue constructif avec la Fédération départementale des chasseurs, et nous souhaitons qu’il en soit de même avec la Fédération nationale des chasseurs ! La situation est désormais insoutenable, chacun doit se responsabiliser et ne pas perdre de temps en bottant en touche inutilement !

Luc PLASSARD, Responsable Chasse FDSEA Dordogne
Florent CLAUDEL, Secrétaire général JA Dordogne

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× deux = 8