Conférence environnementale : L’agriculture reconnue comme contributrice

Le hasard et l’actualité ont fait qu’au moment où la Chambre d’agriculture de Dordogne invitait tous les acteurs agricoles à s’interroger, vendredi dernier, sur les changements climatiques et les effets et adaptations à prévoir pour l’agriculture périgourdine, la Conférence environnementale se tenait à Paris, les 27 et 28 novembre. Ainsi, la délégation de représentants des professionnels agricoles se félicite que les nombreux ministres présents aient souligné les contributions positives de l’agriculture sur les enjeux traités lors de cette conférence.

La FDSEA et les JA Dordogne saluent la tenue d’un dialogue constructif. La reconnaissance d’un nécessaire retour à une harmonisation européenne des réglementations environnementales permettra de lever les distorsions préjudiciables à notre secteur, dans un contexte de marché ultra concurrentiel.

Sur le sujet du climat, la profession agricole a confirmé sa mobilisation sur la question du changement climatique : baisse des émissions GES de 12 % en 22 ans, capture carbone, production de bioénergies et de bioproduits. La COP21 organisée en France en 2015 sera l’occasion de valoriser largement cette contribution et les solutions apportées par l’agriculture.

Sur le sujet des transports et de la mobilité durable, la profession a défendu les spécificités des territoires ruraux avec la nécessaire modernisation de toutes les infrastructures pour garder les activités économiques structurant les territoires. L’apport des énergies renouvelables a été défendu et reconnu comme contribution essentielle à une politique de transport durable.

Sur la table ronde santé et environnement, les efforts des agriculteurs ont été reconnus. Le ministre de l’agriculture a notamment souligné “la nécessité de donner du temps pour que les transitions produisent des effets”. La table ronde a également reconnu que les espaces cultivés sont porteurs de biodiversité et donc de santé.

Nous attendons que tous ces points soient bien repris dans la feuille de route gouvernementale qui est annoncée pour mi-janvier. Nous restons vigilants et actifs sur tous les sujets.

Yannick Frances, Président de la FDSEA Dordogne
Pierre Léonard, Président JA Dordogne

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ un = 9