Cesser les normes qui étouffent !

Suite aux actions syndicales de juin dénonçant les distorsions de concurrence avec les autres producteurs européens et mondiaux, le COmité de REnovation des Normes en Agriculture (CORENA) a été relancé le 13 juillet 2018 par le ministère de l’agriculture et le ministère de la transition écologique. La FDSEA et les JA Dordogne soutiennent cette relance du CORENA qui n’aurait jamais dû être suspendu depuis son lancement en 2016 suite à une forte demande syndicale ! Nous rappelons notre souhait de situer cette instance de concertation en amont de l’élaboration des normes agricoles, pour instaurer un dialogue constructif entre les « créateurs » et les « applicateurs » des normes, c’est-à-dire nous agriculteurs. Aucune norme agricole ne devra être imposée sans une étude approfondie de leur applicabilité, de leur impact économique mais aussi de leur équivalence de charges avec les autres producteurs européens et mondiaux.

De nombreuses problématiques, que les agriculteurs rencontrent dans leur quotidien, devront être prises en compte dans les groupes de travail du CORENA : usage des produits phytosanitaires, mise en œuvre de la PAC dont les SIE avec les difficultés liées aux dates d’implantation des CIPAN et aux largeurs des bordures de champs, plans d’épandage, stockage de l’eau, irrigation, zonages, inondations, énergie à la ferme et statut de l’agriculteur…

Nous attendons du CORENA ce que nous ne cessons de demander : du pragmatisme dans la réglementation qui étouffe notre métier d’agriculteur !

Fabien JOFFRE, Président FDSEA Dordogne

Pierre-Henri CHANQUOI, Président JA Dordogne

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 4 = un