Apiculture : partager les connaissances !

À l’occasion de la 7ème édition de la Beeweek, qui était dédiée, cette année, aux actions engagées par le monde agricole en faveur de la protection des abeilles, la FNSEA y a présenté « Agrapi ». Ce réseau d’observation des ruches a été développé pour mieux comprendre les interactions entre des colonies d’abeilles et leur environnement proche.

Depuis 2015, apiculteurs et cultivateurs représentant une diversité de productions agricoles, mettent en commun leurs données apicoles, agronomiques et paysagères afin d’harmoniser leurs pratiques. Ce partage favorise également l’impulsion de nouvelles initiatives renforçant le dialogue entre ces deux filières sur un même territoire.  Les ruches sont observées tout au long de la saison : productivité, état de santé, pollens collectés, parasites et produits phytosanitaires présents dans la ruche, ainsi que les pratiques agricoles environnantes.

Cette démarche va dans le sens des recommandations de l’Anses qui, dans son avis relatif aux co-expositions des abeilles aux facteurs de stress, a préconisé la création de ruchers de référence sur l’ensemble du territoire national.

Elle gagnerait à être plus largement déployée, en bénéficiant d’un accompagnement des décideurs publics afin de faciliter la compréhension des phénomènes d’affaiblissement des abeilles, qui sont, dans leur grande majorité, multifactoriels et apporter ainsi des réponses aux apiculteurs en grande difficulté.

 

Fabien JOFFRE, Président FDSEA Dordogne

Pierre-Henri CHANQUOI, Président JA Dordogne

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + 2 =